DEDICACESSEN

Blog de cuisine et de petites histoire ; Le principe ? Tout un plat, toute une histoire... Quand l'inspiration est là, la recette est dédiée à un personnage de mes paysages réels ou rêvés : Vouivre, Hopper, San Antonio, André Breton, Maroc, Italie, enfanc

jeudi 17 janvier 2008

[Le pays de mon coeur caramel]..........

coeur02

Le pays de mon cœur qui bat, qui bat, qui bat ? ce sera celui des songes où pendeloquent des cœurs caramels transpercés, olibrius à balancelle, galopant des amours flamboyantes, un drôle de pays qui ne dit pas son nom aux douaniers mais préfère le chuchoter aux enfants et aux amoureux. Contrairement à ce qu'on croit, il ne rejette pas ses habitants au petit matin –que l'on peut appeler les rêveurs, si on veut. Ce sont eux qui le quittent, pensant sortir juste un moment. Les voilà perdus pourtant : le pays de mon coeur est animé d'un mouvement presque imperceptible, qui peut faire franchir trois fois la distance de la terre à la lune en quelques secondes. On croit être encore au seuil, dans le jardin du rêve, en son ombre bleutée, on croit pouvoir revenir à sa douceur quand on le désire alors qu'on est déjà en plein désert, très loin ou tout près, de toute façon revenu, cerné  à nouveau par les frontières de ronces du réel. Les autres rêveurs nous cherchent dans le songe qui demeure malgré nous. Ils nous appellent ; on n'entend plus leurs voix, juste une vague rumeur que l'on prend pour du vent ou le chant d'un oiseau, le klaxon d'un camion blanc sur la colline. On pourrait peut-être encore retrouver la petite porte pourvu que l'on s'arrête, que l'on aperçoive les liserons derrière la rouille, que l'on entende l'oiseau derrière la poulie. Mais on secoue la tête, on chasse les abeilles chargées de miel, on continue à s'enfoncer sur nos jambes lourdes dans les taillis ou dans les dunes,  sans même savoir qu'on a renoncé et que l'oubli viendra.

Il faut habiter ses rêves avec ténacité et s'armer d'un fil d'or pour aller au jardin.

coeurmontage01

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Première (et peut-être dernière) proposition pour le jeu de La Table Monde, "le pays du cœur" et pour leur concours de la plus belle photo culinaire à envoyer pour la Saint-Valentin.

> La recette ?
Faire un caramel blond (sucre semoule + 1/3 de son poids en eau, casserole à fond épais, feu moyen, jusqu'à coloration souhaitée) avec une pincée de gingembre. Couler en emporte-pièce huilé sur papier sulfurisé après avoir déposé au centre un zeste d'orange non traité découpé suivant son inspiration. Tenir jusqu'à prise du caramel un pic en bois huilé à l'emplacement du trou. J'en ai fait aussi avec des pépites de chocolat disposées en fleur dans un caramel vanillé, mais c'est un peu moins joli (si très bon) et, de toute façon, je n'ai pas envie de réinstaller tout mon bricolage mac giveresque pour prendre une photo. Ce week-end s'il fait un peu de soleil.

coeur08

Posté par A_Lenverre à 22:25 - Toute une histoire - Commentaires [30] - Permalien [#]

mardi 15 janvier 2008

# Conchiglioni au cœur de soleil, les pâtes de la dame en bleu #

Pour ma reine en manteau, à défaut d'étreinte, j'aurais aimé faire un plat qui réconforte, soigné, copieux et doux. Sans chichis mais savoureux, un peu de soleil et de Méditerranée au cœur, quelque chose qui lui ressemble. Un peu comme celui-ci. Ras El Hanout, viande hachée et légumes dorés, un plat de pâtes complet et parfumé :

patesfarcies03

> Ingrédients
pour 6 personnes :
- 1 paquet de conchiglioni
- 400 à 500 grammes d'épaule d'agneau hachée (à défaut : du bœuf haché)
- 2 CS de Ras El Hanout
- deux petites courgettes
- 2 échalotes
- 4 CS de Béchamel
- Parmesan
- Sauce tomates maison

patesfarcies04La sauce tomates
Faire revenir un oignon dans un peu d'huile d'olive. Dès qu'il est transparent, ajouter un verre de vin blanc et laisser réduire pendant quelques minutes. Ajouter tout le contenu d'une boîte de pulpe de tomates et celui d'une petite brique de coulis nature (en saison, remplacez la boîte de pulpe par 4 à 6 tomates crues que vous aurez pelées auparavant). Verser une tasse d'eau, mettre un peu de basilic (frais en saison, surgelé en hiver), du sel, du poivre, deux gousses d'ail écrasées et laisser cuire au moins une heure à feu très doux et à découvert.

Les pâtes
1 - Dans un faitout, faire précuire les conchiglioni pendant 6 mn, dans de l'eau bouillante salée additionnée d'un trait d'huile d'olive. Les égoutter soigneusement.

2 - Couper  les courgettes en minuscule brunoise et hacher au couteau, le plus finement possible, les échalotes. Faire chauffer une poêle avec très peu d'huile d'olive. Quand elle est bien chaude, y jeter les légumes, saler. Dès qu'ils ont rendu toute leur eau et qu'ils commencent à colorer, retirer du feu et réserver. patesfarcies01

3 - De la même façon, faire  revenir la viande hachée et légèrement salée dans une poêle ou une sauteuse. Quand elle commence à dorer, la saupoudrer de 2 CS de Ras El Hanout et continuer à la faire revenir sans cesser de remuer, à feu moyen, pendant quelques minutes. La mélanger alors soigneusement aux légumes et à la Béchamel.

4 - Farcir chaque pâte du mélange viande/légumes.

5 - Mettre un peu de sauce tomates au fond du plat. Disposer les pâtes farcies dessus. Arroser de sauce tomates sans excès, les pâtes ne doivent pas être noyées (voir photo). Vous pourrez conserver l'excédent au réfrigérateur quelques jours ou quelques semaines au congélateur. Saupoudrer de parmesan. Mettre à dorer au four préchauffé à 220° pour une vingtaine de minutes.

Posté par A_Lenverre à 08:52 - Plats - Commentaires [15] - Permalien [#]

lundi 14 janvier 2008

[Entrelacs]..........

foule01On aperçoit des violoncellistes, on s'emballe pour des vieillards en verre, on frôle des inconnus, on s'arrête quelques secondes à un visage, on a le cœur qui bat plus fort pour un geste esquissé à côté de soi. J'aime la fugacité de ces croisements, la sensation indicible qui en découle parfois, Saudade, la nostalgie à peine ébauchée de ce qui ne sera pas. On n'en souffre pas vraiment mais le cœur soupire brièvement, on n'y prend pas garde. Il reconnaît les siens, les élit, y renonce, le temps d'un battement de cils. On passe comme file  un train dans le paysage arrêté. Ne vous est-il jamais arrivé d'être à la vitre d'un de ces wagons, à contempler le monde ? Un homme attend au volant de sa voiture, arrêté au passage à niveau… Il va au travail ou il en rentre, il part pour la boulangerie ou pour l'autre bout du monde, vous n'êtes qu'une ombre rapide du paysage et pourtant vos regards se croisent, vous voit-il vraiment ? Il  est peut-être sur son balcon, à la table familiale du déjeuner, au bout de sa rue, dans les cheveux de sa maîtresse, à nouveau au passage à niveau, quand vous descendez du voyage si loin de là, quelques siècles plus tard. Vos rythmes sur terre ne sont pas identiques, le temps ne passe pas aux mêmes montres, la rencontre n'aura pas lieu.

Ça me frappe toujours, ces centaines de peaux effleurées rapidement, tous ces regards vite happés par la ville, les magasins, les voitures, les aéroports, les maisons qui se referment. Il en faudrait si peu pour que la rencontre ait vraiment lieu, pour que l'autre s'installe dans votre vie. Si peu et tant à la fois. Une seconde de plus, un hasard, un pas à gauche, un mot… Pendant des années, mon mari est venu rendre visite à son meilleur ami, mon voisin de palier. Il a fallu que celui-ci déménage pour que survienne enfin l'intersection. On peut croire à un dessein, on peut aussi choisir de croire au bordel, au désordre le plus complet. La danse des corps humains nous projette parfois les uns contre les autres, et plus sûrement, nous sépare aveuglément.

Mardi dernier, cette valse m'a laissée à quelques centimètres du corps d'une Dame. Un corps-arbre, dans un grand manteau simple, bleu comme une capote de soldat partant pour le front. Le corps d'une mère à ne pas s'y tromper, un refuge qui doit sentir le savon, l'eau de Cologne, la pâte à tarte et l'eau de Javel. Une reine enlevée à la naissance  et élevée par des paysans ; sous la couronne austère des cheveux sombres coupés au plus pratique, une figure bienveillante sculptée avec rudesse, que les ans ont commencé à fondre un peu sur le cou blanc. Le buste ample est très droit au-dessus des hanches souveraines. Les  jambes sont ancrées au sol par de larges mocassins gris. Aucun fard derrière les lunettes d'opticien mutualiste. Propre et discrète comme une maison de gardien d'écluse planquée derrière une glycine et un banc repeint. On a un peu parlé. Comment est-ce arrivé ? Dans ce tout petit magasin, elle regardait les cahiers aux couvertures bariolées. Elle n'osait pas les ouvrir, parfois son doigt les caressait, elle souriait gentiment. Comment ai-je fini par entendre sa voix où subsiste l'empreinte d'un autre pays, une naissance lointaine au soleil ? Comment ai-je su que sa fille aînée venait de partir en Guadeloupe ? 32 ans, je crois, elle avait enfin trouvé un travail sûr. Elle avait quitté la maison très tôt, bien du souci, il n'était pas dit, il se voyait.

"Vous pourrez aller la voir…".
Oh non, elle doit garder ses petits-enfants, les petits du fils qui lui, est resté. Là, elle a pu sortir parce que sa belle-fille est à la maison. Elle sourit tout du long et tout du long j'imagine les gamins qui l'assaillent comme une montagne sans qu'elle bronche, infiniment patiente. Je sens le fumet de la cocotte qu'elle a mis sur le coin du feu ce matin. Tout en souriant, en évoquant cette fille partie à l'autre bout du  monde, elle soulève ses lunettes et essuie la larme qui lui vient. Elle s'excuse, aplatit vite, sous l'index et le majeur, cette goutte salée, la traîne sous sa paupière, remonte vers la tempe sous laquelle vrombit le souvenir chéri, la main de sa fille, minuscule et confiante dans la sienne, sur le chemin de l'école. Les doigts sont carrés et musclés, ils ont épluché des kilos de légumes, lissé des draps blancs et brodés, tordu des serpillières, passé de la pommade sur des courbatures. Ils se sont posés, maladroits, sur le dos d'un homme dans le noir. La femme qui pleure en souriant dans ce petit magasin a le geste le plus gracieux qui soit pour remettre ses lunettes en place : "c'est un peu dur".

Simplement, complètement : belle.

J'ai eu très envie de la serrer dans mes bras. Ça ne se fait pas, c'est entendu. Je me suis donc retenue. Elle est repartie dans la danse et je l'ai regardée me sourire depuis le dehors qui l'absorbait à nouveau. 

(Ici la recette dédiée à cette reine en manteau...)

Posté par A_Lenverre à 22:44 - Toute une histoire - Commentaires [7] - Permalien [#]

mardi 8 janvier 2008

Des p'tits mots sur vos p'tits gâteaux... : j'ai dégoté le bitzouille ! Passez commande...

Dans le  précédent billet, je vous disais mon désir impérieux, irrépressible, honteux mais tenace, d'avoir ça :

tampons

J'ai pu m'apercevoir que je n'étais pas la seule à soupirer après ce nouveau joujou. J'ai reçu quelques pistes, dont celle d'ebay mais la démarche était un peu lourde, virement bancaire et tout le toutim. Alors j'ai imprimé la chose et suis allée trouver le propriétaire d'un petit magasin-caverne-d'ali-baba-au-rhum pas loin de chez moi où on trouve de tout pour cuisiner et dont je vous reparlerai. C'est à Montbéliard, ça s'appelle très justement  "Au paradis des cordons bleus". Que croyez-vous qu'il arrivât ? Le monsieur qui trouve tout ouvrit son catalogue Staedter et... dénicha le bitzouigue magique... Mais il ne s'en tint pas là puisqu'il proposa de... me les commander !

yes

La question est désormais : QUI QU'EN VEUT ?

Oui, parce que je suis gentille. Pas très riche donc je ne vous ferai même pas cadeau des frais d'envoi ni n'avancerai les sous, mais gentille, c'est indéniable. Je veux bien les acheter pour vous et vous les envoyer, sans même un ptit bénéf' au passage (et je parlais de démarche un peu lourde pour un simple virement bancaire ? je suis cinglée).

Le prix sera différent selon que le monsieur du petit magasin en commandera moins ou plus de 36 exemplaires. On l'achètera à 9,95 euros dans le premier cas et à 8,35 dans le second. Il les aura au mieux la dernière semaine de janvier. A cette somme, il faudra ajouter les frais de port dont je n'ai pas encore idée. Mais la chose n'étant pas très volumineuse ni très lourde, je tenterai le prix "lettre" en enveloppe à bulles (je ne garantis pas la réussite de la chose). Si on est en dessous de 250 grammes, on en aura pour 2,11 euros. A confirmer. De toute façon, l'achat reviendra à moins de 15 euros. Alors ?

Si vous êtes intéressé, merci de me laisser un message à : zesardine@hotmail.com le plus vite possible. Vous m'indiquerez la quantité désirée dans un premier temps. On y va ?

hop

+++++++++

!! Marine ? Je ne peux répondre à ton mail, il y a un souci avec ta bal.

!! Vero de Delimoon me dit que l'on peut en trouver en Suisse pour moins cher. Voir ICI. Je comprendrais bien évidemment que vous vous adressiez à elle pour de plus amples renseignements et pour un éventuel achat par son intermédiaire si elle le veut bien, veuillez juste m'en avertir très rapidement si vous m'aviez déjà passé commande. Merci.

Posté par A_Lenverre à 14:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]

dimanche 6 janvier 2008

Premier caprice 2008 : appel aux Allemands de la blogosphère

Vlà... Je voudrais ça :

tampons

C'est un découpe-pâtes avec possibilité d'inscrire ce que l'on veut sur de ptiots gâteaux. C'est un produit allemand. Avec ça, j'en ferais de jolis petits sablés d'Alice "mangez-moi", des voeux comestibles, des messages marrants pour thés loufoques, des bouquets de mots, des déclarations subliminales pour entourage distrait ! En plus, ça me rappelle une boîte de jeu d'imprimerie que j'avais, gamine. Avant de savoir écrire, j'étais fière de produire des mots improbables, dessinés comme ceux des livres. J'aimais jusqu'aux taches d'encre bleue, fleurs sur mes doigts.

J'ai trouvé un site allemand où on les vend. Deux, même. Le problème, ce sont les frais de port : 14,40 euros (portant le coût de l'emporte-pièce à.... 25 euros !), je trouve ça un peu indécent. Du coup, avant de voir avec mon petit vendeur d'articles culinaires, mardi, avant d'aller faire un tour en Allemagne, d'ici deux semaines, impatiente je fais appel à la blogosphère des cuisineux. Si l'un d'entre vous peut me le trouver pour une quinzaine d'euros maxi (objet + frais de port), je lui envoie un chèque et me plante devant ma boîte aux lettres pour ne pas louper le facteur.

Précision en réponse aux premiers commentaires de ce billet : Je ne crois pas qu'une commande groupée soit la solution puisque nous cherchons à économiser sur les frais de port. Pour ça, il faudrait que nous soyons toutes livrées à la même adresse... Par contre, je peux peut-être désormais mieux convaincre mon revendeur d'articles culinaires de passer une commande si je lui assure autant de ventes. Je vous tiens au courant. Et ne désespère toujours pas de trouver un bloggeur allemand sympa.

En attendant, en cliquant ICI vous verrez la chose sur site et ICI vous pourrez la commander seule à condition d'avoir un montant minimal de 10 euros de commande et de payer les 14,40 euros de frais de port.

Posté par A_Lenverre à 19:12 - Commentaires [18] - Permalien [#]


mercredi 2 janvier 2008

La couronne et l'organisation du KKVKVK #24 vont à...

Suite et fin du TOP5 du Kiki #23, voici les trois grand gagnants. Montent sur le podium :

Avec 45 points, sur la troisième marche, très excitant dans sa belle robe en tulle rose perle, ses longs poils soyeux reposant sous de délicats gants de soie blanc cassé, j'ai l'honneur de vous présenter la deuxième dauphine de "MissKiki De Noël", l'inénarrable Gécé qui, je peux bien le dire maintenant, était mon chouchou. On l'applaudit bien fort !
Louise Michel en pain d'épices
par Grand Chef et sa dame de "
A la bonne vôtre"
12alabonnevotre

Attention, attention, ça se corse ! Le duel final fut dantesque. Beaucoup d'entre vous ont voulu récompenser "le travail" et d'autres ont  choisi de récompenser la ténacité et l'exotisme. Que vous ayez été pour l'une ou pour l'autre, vous avez choisi la délicatesse dans les deux cas. Forte mobilisation pour les deux, 7 points seulement séparent la deuxième de la première. Oui, "la" et "la". Deux dames. Je vous fais encore languir ? On attend demain pour le duel au sommet ? Nan, allez... On y va.

Avec 61 points,
sur la deuxième marche du podium, en finesse et précision,
voici la première dauphine
de MissKiki De Noël, sous vos applaudissements !
C'est pas vraiment un bonhomme, c'est pas vraiment une bonne femme,
mais c'est du pain d'épices : le sultan échaudé et sa dame Tartine
par Isabelle "
d'Izaboum"
05izaboum

Roulement de tambour puis silence de mort, on fait entrer Maître Quetechnourf, Huissier de Justice, qui nous apporte les résultats (que vous pouvez consulter ici : KIKI - si vous avez un problème pour lire ce fichier, je peux vous l'envoyer par mail, il suffit de demander. Notez que vous avez accordé trois points à votre premier, deux à votre second, et un à votre troisième. Les chiffres 1 à 3 dans les cases représentent ces points et non pas votre tiercé).

Les coeurs palpitent. Les bouches s'assèchent, euh... les mains se moitisent, les pieds se poitisent, je fais durer le suspense... Et puis non, ça devient insoutenable... Même moi je ne tiendrai pas plus longtemps ! Avec 68 points,

la gagnante, MissKiki De Noël 2007 est...

the fabulous
the beautifulous
the délicatous
the gentillous
the colorous
the amourous
the sourious
the tout ça et plous :

CHAAAAAAARLIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINEEEEEEEEEE !

Bonshommes Bollywood
Charline de "
Délices du Kerala etc..."
41charline

Savez quoi ? Vous m'en voyez fort aise ! Et ça me fait une occasion pour répondre à ses gentils voeux...
Bonne et très heureuse année à toi, Charline, chez qui je passe trop peu souvent mais où je récolte toujours matière à sourire, apprendre, trouver la  vie un peu plus douce.
Bravissimo !
Je suis sûre que tu vas nous concocter un super kiki, parfumé et exotique.
Maintenant, en toute connaissance de cause, je peux te murmurer, au moment de te passer le relais, dans un dernier souffle épuisé : bon courage !

En attendant, on la dirait faite pour toi, isn't it ?

queenofkiki

Posté par A_Lenverre à 16:29 - Commentaires [32] - Permalien [#]

mardi 1 janvier 2008

Des voeux en pain d'épices... PREMIERS résultats du Kiki...

bonshommesbonneannee

Et avec ça ?

Avec ça... Les premiers résultats du Kiki de Noël... 75 votes dépouillés. Un gagnant ou une gagnante à 68 points (mais je vais tout recompter parce que la victoire ne se joue qu'à quelques très petits points). Aujourd'hui, je ne vous dévoile pas tout. Non. Mais une partie du TOP 5. Les cinquième et quatrième places :

Avec 21 points, la quatrième dauphine
le  bonhomme en pain d'épices géant
par "
Sucrissime"
01sucrissime

Avec 23 points, la troisième dauphine
Manif en pleine campagne
de Cécile de "
les pains de gatococo"
43c_cile

...demain le tiercé de tête... et le ou la gagnante de la couronne en pain d'épices.

ps : n'hésitez pas à cliquer sur le montage pour l'agrandir

Posté par A_Lenverre à 21:08 - Commentaires [17] - Permalien [#]

mardi 25 décembre 2007

White Christmas

Un peu avant Minuit, un peu avant qu'on oublie Noël, un dernier petit cadeau :
quelques photos de ma balade du matin, dans le Jura
sous le givre et la glace. Pour les voir, cliquez sur la photo :

herisson03

Posté par A_Lenverre à 23:29 - Commentaires [17] - Permalien [#]

vendredi 21 décembre 2007

KIKI23 : VOTEZ ! : si tous les bonshommes du monde voulaient bien se donner la main...

logokiki

Ci-dessous les 44 participations reçues pour ce spécial KKVKVK de Noël. C'est-y pas beau ?

Ne vous reste plus qu'à voter !

Alors alors, j'aimerais que vous gardiez votre vote pour vous pour le moment. Ce n'est pas obligatoire, hein ! Si vous y tenez absolument, vous pouvez le dire dans les commentaires, mais c'est inutile. Pourquoi ? Parce que parallèlement à l'annonce des résultats, je publierai une liste nominative des votes. Pour que chacun puisse refaire les comptes s'il le souhaite mais surtout pour que chacun puisse voir qui est sensible à sa proposition. Mais… si je tiens absolument qu'à un moment donné chacun puisse savoir tout ça, j'ai beaucoup apprécié, lors du dernier Kiki organisé par la pétulante Marion, l'effet de surprise de l'annonce. N'ayant pas pu voir avant qui avait voté pour qui, je ne me doutais absolument pas que j'allais gagner et j'ai trouvé que ça ajoutait au petit bonheur ressenti. Vraiment. Vous jouez le jeu ? On fait la surprise au gagnant ? Le vote, au final, je le répète, ne sera pas secret. Mais ce serait bien qu'il le reste jusqu'à l'annonce du palmarès.

> Comment procéder ?
Je ne prendrai en compte que les votes qui me seront adressés par mail à l'adresse du concours : dedicacessen@gmail.com.
Ils devront m'arriver avant le 31/12 minuit.
On n'est pas obligé d'être bloggeur ou d'avoir participé, bien sûr pour voter.
Un seul vote par personne sera pris en compte.
Ce serait bien de ne pas voter pour soi, ne serait-ce que pour ne pas avoir l'air trop vaniteux quand la liste des votes sera publiée, hein… Mais ce que je vous en dis…

Vous me filerez un tiercé. Un number one, un number two, un number three. Vos trois chouchous dans l'ordre de vos préférences. Vous m'indiquerez les noms des blogs ainsi que le numéro de participation (au-dessus de chaque photo).
Par exemple, vous m'indiquerez :
En 1 : Chez Mireille on égraine les groseilles  (n°75)
En 2 :  J'aime les bêtes en sauce  (n°89)
En 3 : Didinette cuisine pour ses voisins (n°52)

On y va ? Roulement de tambour, flutiaux et anges tombés du ciel voici donc vos bonshommes dans l'ordre de leur arrivée :

01 - le  bonhomme en pain d'épices géant
par "
Sucrissime"
01sucrissime

02 - Père noël
par "
Sofi la gourmande"
02sofilagourmande

03 - gingerbread men moelleux au sirop d'érable
par Adeline de "
Pimousse Cuisine"
03pimoussecuisine

04 - Poupées chics
par Lauriana de "
Miamourdises"
04miamourdise

05 - C'est pas vraiment un bonhomme, c'est pas vraiment une bonne femme,
mais c'est du pain d'épices : le sultan échaudé et sa dame Tartine
par Isabelle "
d'Izaboum"
05izaboum

06 - Pains d'épices and love
par Megara de "
La cuisine des ptites poulettes"
06megara

07 - La ronde des bonshommes
par Agastache29 de : "
Une citrouille dans ma cuillère"
07agastache29

08 - Les petits mecs de Flo
par Flo de "
Un "Flo" de bonnes choses"
08flo

09 - Biscuits
par Delf de "
Ma cuisine gourmande"
09delphinecuisinegourmande

10 - Bonhomme et son chalet
par Kashyle des "
Délices de Manon"
10kashyle

11 - bonhomme et bonne femme
par Audinette de "
Dans la cuisine d'Audinette"
11audedanslacuisinedaudinette

12 - Louise Michel en pain d'épices
par Grand Chef et sa dame de "
A la bonne vôtre"
12alabonnevotre

13 - Biscuits et sourires
par Mélanie de "
Couleurs, textures et parfums gourmands"
13couleurstextureetparfumgourmandsm_lanie

14 - Quelques douceurs
par Nine de "
L'attrape-recettes"
14lattraperecettesnine

15 - Petits rikikis
par Irisa de "
Cuisine et couleurs"
15cuisineetcouleursirisa

16 - Le kiki de trop à Christmas Bay
par Tit' de "
Num num, birdy !"
16titnumnum

17 - Petits bonhommes
par Marie du "
Petit monde elfique"
19marielepetitmondeelfique

18 - Personnages en pain d'épices
par Sakya de "
La cuisine en fête de Sakya"
17sakyalacuisineenf_tesdesakya

19 - Couple fugueur
par Applemini et sa fille du "
Chaudron magique"
18apllemini

20 - Gingerbread men
par Elisabeth de "
Babeth's cuisine"
20babethcuisine

21 - La femme épices est l'avenir du bonhomme
par Tifenn de "
Se nourrir de la tête aux pieds"

21tifenn

22 - Les petits bonhommes
par Miss Tinguette du "
Jardin acidulé"
22misstinguette

23 - bonshommes en pain d'épices à l'anis pour…
Dorian de "
Mais pourquoi est-ce que je vous raconte ça..."
24dorian

24 - Petits pains d'épices
khala de "
Khala et compagnie"
25oldiblog

25 - Bonshommes
par Patricia - non bloggeuse - voir billet
ICI
patricia01

26 - La famille kiki
Toto le Crapo de "
La mère castor"
26merecastor

27 - Grands gingerbread men
Claire de "
Packt like pralines in a crushd tin box"
27lovelyrecipe

28 - C'est pas du pain d'épices mais c'est des bonshommes
Louise de "
Gato Azul"
28louisegatoazul

29 - Petite bonne femme toute timide
Bulle des "
sucreries de Bulle"
29bullesucreriesdebulle

30 - Une ptite chope ?
Lili Violette de "
Les copains du kibou"
31kibou

31 - En rang d'oignons
Ludivine de "
Créations Gourmandes"
30ludivine

32- C'est pas du pain d'épices
et c'est pas des bonshommes mais c'est mignon
Juju de "
tout Sauve"
32jujusauve

33 - Gingerbread pellete la neige de
Agathe de "
Détour gourmand"
33agathe

34 - La sirène et la fée
Tiuscha et ses fille de "
Trois petits tours et cuisinons !"
35tazile

35 - Vive les enfants
Sandrine de "
La cuisine de Titinette"
36doradetazile

36 - La famille Pain d'épice
Jasmine de "
Jasmine cuisine"
37jasmine

37 - Le bonhomme est un acrobate
Tarzile de "
Tarzile.com"
38tarzile

38 - Un énorme sourire
Auralyn de "
Mon carnet de cuisine"
39auralyn

39 - Un dimanche dans un sapin
Gracianne de "
Un dimanche à la campagne"
40undimanchealacampagne

40 - Bonshommes Bollywood
Charline de "
Délices du Kerala etc..."
41charline

41 - Le petit prince
AnSo de "
Le blog d'Anso"
42anso

42 - Manif en pleine campagne
de Cécile de "
les pains de gatococo"
43c_cile

43 - L'histoire du sourire du p'tit homme d'épices
Amandine de "
Mon petit cahier de cuisine"
44amandine

44 - Photo de famille
Murielle et Stanislas de "
La table Monde"
45latablemonde


Voilà !
Pour mieux en profiter, juste pour les yeux, je vous ai concocté un petit récap... photos... vous cliquez sur le logo du Kiki et vous y êtes. Dernier conseil, si vous craquez pour une réalisation, allez faire un tour sur le blog qui la propose, vérifiez par exemple que ce soit bien du pain d'épices si vous hésitez entre deux. En tout cas, merci à tous les participants ! Je suis vraiment ravie de ce kiki enfantin. Je vus souhaite un très joli Noël !

(si vous constatez des erreurs, et vous en constaterez sûrement, n'hésitez pas à me les signaler à l'adresse du concours : dedicacessen@gmail.com)

Clic pour voir l'album ?

logokiki

Posté par A_Lenverre à 15:00 - Commentaires [28] - Permalien [#]

mercredi 19 décembre 2007

Les bonshommes en pain d'épices des non-bloggeuses - KKVKVK #23

Voilà un nouveau billet où j'hébergerai celles qui n'ont pas de blog et souhaitent participer au Kiki.

La première est Patricia.

Sa recette est celle de Camille de "Cakes in the city"

Pour 30 bonshommespatricia01
- 350 g de farine
- 1 sachet (10 g) de levure
- 170 g de sucre roux
- 2 c à c de Mélange pour Pain d'épices Espig (cannelle, anis vert, gingembre, muscade, girofle)
- 100 g de beurre tempéré coupé en morceaux
- 1 oeuf
- 100 g de miel liquide doux (acacia ou oranger) ou 100 g de Lyle's Golden Syrup (Monop., Galeries Lafayette...)

Pour le glaçage
- la moitié d'un blanc d'oeuf battu en neige
- environ 100 g de sucre glace

1 - Préchauffer le four à 160°C.
2 - Tamiser les ingrédients secs dans le bol d'un robot. Ajouter le beurre et mixer jusqu'à le mélange devienne sableux. Incorporer l'oeuf battu et le miel (ou le Golden Syrup) et travailler jusqu'à ce que la pâte forme une boule.
3 - Étaler la pâte (1/2 cm d'épaisseur) sur un plan légèrement fariné et découper les bonshommes (ou toute autre forme) à l'aide d'un emporte-pièce.patricia02
Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé beurré.
Faire cuire pendant 7 minutes environ : les biscuits doivent commencer à dorer.
4 - A la sortie du four, les laisser refroidir sur la plaque pendant quelques minutes (cela évitera de les casser : ils sont un peu fragiles tant qu'ils sont chauds).
5 - Préparer le glaçage en ajoutant progressivement du sucre glace au blanc d'oeuf battu en neige. Vous devez obtenir un mélange crémeux assez épais.
Former un petit cornet avec du papier sulfurisé : il vous servira de poche à douille pour décorer les Bonshommes avec le glaçage. Dessiner les yeux, le nez, un grand sourire et les boutons de son habit...

ps : je profite de cette première publication hors blog pour faire le point : 23 participations ce jour. Vous avez encore un peu plus de 24 heures. Voir les modalités ICI ou LA. Pitié... essayez de bien lire et de m'éviter ainsi un surcroît de boulot en m'envoyant simplement ce que je demande ; moi aussi je prépare Noël et je vous promets que c'est vachement moins long de faire 10 gugusses en pain d'épices que de reprendre les images, de les passer au format JPG, en 400X300, de trouver le lien vers votre blog, celui vers le billet des pains d'épices... Oui ? Ah oui, aussi, si vous envoyez à l'adresse habituelle du blog, vous risquez de passer à travers les mailles, l'adresse du concours est : dedicacessen@gmail.com. zallez faire un chtiot effort tout mimi ? Merci d'avance. Sinon, je peux d'ores et déjà vous dire que le billet récapitulatif sera très joli à regarder, très souriant.

Posté par A_Lenverre à 10:55 - Commentaires [9] - Permalien [#]


« Début   1  2  3  4  5  6    Fin »