DEDICACESSEN

Blog de cuisine et de petites histoire ; Le principe ? Tout un plat, toute une histoire... Quand l'inspiration est là, la recette est dédiée à un personnage de mes paysages réels ou rêvés : Vouivre, Hopper, San Antonio, André Breton, Maroc, Italie, enfanc

mercredi 19 mars 2008

# Financiers aux perles rouges #

groseilles03Pour nos coeurs transpercés d'amour, qu'on mène parfois en bateau.
Une recette tirée  du livre "Les recettes du boulanger, pains et viennoiseries" (oui, je sais, ça peut paraître étrange)... J'ai juste remplacé les framboises proposées par des groseilles. On y va ?

> Ingrédients
- 200 g de beurre
- 60 g de farine
- 100 g d'amandes en poudres
- 180 g de sucre glace
- 1/2 cuil. à café de vanille en poudre
- 6 blancs d'oeufs
- 200 g de groseilles fraîches (lavées, égrainées) ou surgelées

> On en fait quoi ?
groseilles041 - Beurrer une douzaine de moules ronds  de 5 cm de diamètre (si vous les voulez en forme de barques, coeurs, montgolfière ou vache à taches, je vois pas où est le problème).

2 - Dans un saladier, mélanger la farine, la poudre d'amandes, le sucre glace et la vanille.

3 - Ajouter les blancs d'oeufs en remuant bien puis le beurre fondu (si vous n'avez pas peur et appréciez le goût, vous pouvez préférer le beurre noisette).

4 - Verser la préparation aux 3/4 des moules.

5 - groseilles02Répartir sur le dessus des financiers les groseilles.

6 - Les mettre dans le four préchauffé à 240° (Alors là ! je dis : trop chaud. Déjà qu'à 220, ils ont eu très chaud sur les bords, les miens, je descendrais bien jusqu'à 200)

7 - Laisser cuire pendant 10 mn

8 - Les démouler aussitôt après la cuisson. Les conserver à température ambiante avant de les déguster.

Posté par A_Lenverre à 10:56 - Goûters - Commentaires [21] - Permalien [#]

Commentaires

    miam miam, j'en prend un pour mon dessert !

    Posté par trinidad, mercredi 19 mars 2008 à 11:51
  • Ils saignent tes gâteaux? mais comme ça, j'aime bien.

    Posté par mamina, mercredi 19 mars 2008 à 11:51
  • Là, je craque !

    Posté par CoinCoin, mercredi 19 mars 2008 à 11:53
  • Ah oui avedc des fruits, ça doit être bien aussi!ils sont réussis!

    Posté par tini, mercredi 19 mars 2008 à 11:57
  • j'imagine le contraste entre la douceur du gâteau et l'acidulé de la groseille...

    Moi les financiers je les cuits pendant 5 minutes à 240°C, puis je baisse la chaleur à 200 °C et je cuits encore 5 minutes. j'éteins ensuite le four et j'attends 5 minutes avant de les sortir. (Au total, 15 minutes de cuisson)... je dis ça c'est parce que tu as raison, à 240 pendant 10 min c'est top chaud.
    bises

    Posté par Marie-Claire, mercredi 19 mars 2008 à 13:12
  • ca a l'air délicieux !

    Posté par eglantine, mercredi 19 mars 2008 à 13:13
  • une de mes préférences sont les fruits rouges et j'en mets un peu partout dès qu'il s'agit de pâte à cake ! c'est dire si ce jolies navettes me plaisent !

    Posté par irisa, mercredi 19 mars 2008 à 14:19
  • miam,miam..

    je peux t'en piquer un?..ils sont irrésistibles tes gâteaux..

    Posté par lory, mercredi 19 mars 2008 à 15:07
  • J'en aurais bien mangé un (ou deux, lol !) avec un p'tit café, c'est trop tentant

    Posté par Ghislaine, mercredi 19 mars 2008 à 15:10
  • Ce doit être super bon, j'adore les groseilles!

    Posté par Clémentine, mercredi 19 mars 2008 à 15:12
  • ils sont très beaux!

    Posté par labas, mercredi 19 mars 2008 à 16:09
  • C'est une bonne idée, d'acidifier un peu des financiers !
    Bonne soirée
    Hélène

    Posté par Hélène ( Cannes), mercredi 19 mars 2008 à 17:22
  • j adore les financiers, leur fondant! moi j en fait dans des moules a muffins et je met de la pate a pistache et un coeur de nutella au milieu, un délice!!!!!

    Posté par sofi, jeudi 20 mars 2008 à 14:21
  • Ah parce qu'il faut manger le témoin de la trahison... Remarque si elle avait porté tes financiers en guise de boucle d'oreille, il n'en serait pas resté une miette.

    Posté par lenasouslefiguie, jeudi 20 mars 2008 à 16:07
  • Dracula du financier. De quoi causer des heures à notre époque! "et le sang de qui avez vous fait couler aujourd'hui, immonde financier?"
    "tiens, pour la peine, je te croque!"

    Posté par tifenn, jeudi 20 mars 2008 à 21:03
  • Super idée, je trouve souvent les financiers trop sucrés, et puis ce jus rouge qui a coulé à la surface, c'est terriblement attirant... (oh là...ch'suis perverse ou quoi ?)

    Posté par Natalia, vendredi 21 mars 2008 à 14:50
  • A chaque fois que je vois cuisiner des financiers, j'ai un peu la trouille, forcément...

    Je cours vérifier la cotation du rubis, à mon avis elle est au plus haut, dès que le monde a peur, il se réfugie vers les "reliques barbares", c'est ainsi qu'on nomme l'or dans le jargon de mon job. Lui aussi est au zénith, pauvre monde.

    Par ailleurs je croyais que les financiers furent nommés ainsi parce qu'on les moulait en forme de lingots, tu piétines mes légendes culinaires avec ces planches sans voile!

    Rien d'autre à commenter sur la recette évidemment, j'ai vu les mots "sucre" et "farine", j'aime autant aller relire le précedent billet, bien plus acidulé... et noir sans farine.

    Posté par Patrick CdM, vendredi 21 mars 2008 à 15:37
  • T'as raison, c'est le moment de commencer à vider les groseilles du congélo, mine de rien...

    Posté par Grand Chef, mercredi 26 mars 2008 à 20:45
  • Je trouvais que ma recette de financiers contenait déjà beaucoup de beurre, mais là tu fais encore plus fort. Ils doivent être délicieux, j'adopte tout de suite.

    Posté par Vanille, mercredi 9 avril 2008 à 11:16
  • hummmmmmmmmm, quel sursaut !
    et je t'ai tagué

    Posté par Saperlipopote, mercredi 16 avril 2008 à 18:03
  • Mmmmmmmmmm cela doit etre un pure délice !!

    Posté par Thibaut, dimanche 3 août 2008 à 11:32

Poster un commentaire