DEDICACESSEN

Blog de cuisine et de petites histoire ; Le principe ? Tout un plat, toute une histoire... Quand l'inspiration est là, la recette est dédiée à un personnage de mes paysages réels ou rêvés : Vouivre, Hopper, San Antonio, André Breton, Maroc, Italie, enfanc

samedi 6 octobre 2007

# Il reste une moitié de focaccia sur la table #

foccacia03

La recette qui suit a été piquée dans le livre de recettes Kenwood… tout arrive ! … je ne vous l'ai encore pas présenté, mais le Major est à la maison, pas peu fier en plus, "bonne fête maman !!!" qu'il a hurlé en arrivant… j'ai murmuré : "mais on va le payer comment ???!!", dans un accès de lucidité entre deux débordement lacrymaux émus. Il m'a été répondu: "c'est pas ton problème. Pis si quelqu'un le mérite, hein !" Certes. Mais.  En attendant que les huissiers viennent le saisir, je leur prépare petits pains au lait et viennoiseries diverses pour leur adoucir le caractère. Et même des smoothies (c'est pas parce que j'en cause pas que je cède pas aux modes, hein… on n'est pas des bêtes).
Bref… je vous file la recette de focaccia dégotée dans ce livre qui est un sacré chouette bouquin, avec de sacrées chouettes recettes, comme c'est souvent le cas quand elles sont données par des grandes marques qui n'ont pas intérêt à ce qu'on soit déçu en utilisant leurs produits. C'est vrai aussi pour les recettes trouvées sur les emballages de chocolat, gâteaux, thé, farine, etc… J'ai vérifié plus d'une fois qu'elles étaient plutôt fiables et savoureuses.
Mais revenons à la focaccia de Major Ken. Ce n'est pas encore la vraie qu'on mange à toute heure au bord de l'eau salée, ou entre deux étreintes le long d'un dimanche d'amour, mais elle s'en rapproche bigrement, surtout avec les légères modifications que je lui ai tout de même apportées. Servie avec une salade de jeunes pousses et quelques tranchouillettes de Parme ou de San Daniele, c'est pas loin d'être le bonheur. Ma jolie maman m'ayant confié qu'elle préférait la version aux oignons, je vous la file aussi, tant qu'à faire. C'est vrai que c'est encore meilleur quand vous farcissez le pain avec vos oignons grillés. Cherchez pas : les photos sont celles de la première, "nature".
On y va ?

> Ingrédientsfoccacia02
* Pour la pâte :
350 g de farine T65
1 cc de sel
un sachet de 7 ou  8 g de levure déshydratée à action rapide
210 ml eau tiède
1 cs huile olive
* Pour la garniture
Feuilles de sauge fraîche
½ oignon rouge finement émincé
12 à 15 tomates cerises
Gros sel de mer
Poivre noir grossièrement moulu
2 CS huile olive
* Variante farcie aux oignons :
2 CS huile
2 oignons (1 rouge un blanc) finement émincés (dans ce cas, on n'en met pas sur le dessus)

> On en fait quoi ?
1 – Huilez légérement un moule à manqué d'environ 25 cm de diamètre. Mettez la farine, le sel et la levure dans nu saladier ou dans le bol de votre robot. Mélanger bien. Incorporez petit à peit l'eau tiède et l'huile d'olive pour former une pâte souple.
2 – Pétrissez-la pendant 1 mn à vitesse minimale et 4 mn à vitesse 4 (ou 3 et 8 mn à la main) jusqu'à ce qu'elle soit homogène et élastique. Couvrez la pâte et laissez-la lever dans un endroit chaud pendant environ une heure, elle aura doublé de volume. (à noter qu'il est normal que la pâte soit très élastique, collante, ajouter la farine avec parcimonie).
3 – Pétrir la pâte quelques secondes pour en expulser l'air.

foccacia04

4 –  Le façonnage varie selon la variante.
Variante simple (photos) :
Après l'avoir modelée en boule, on aplatit la pâte dans le moule et on presse sans la déchirer jusqu'à ce qu'elle atteigne les bords.
Variante farcie aux oignons :
* Pendant la pousse de la pâte, on a fait revenir les oignons très finement émincés dans l'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils soient uniformément dorés et tendres.
* On sépare la pâte en deux parts égales.
* On  répartir la première moitié dans le moule en appuyant avec les mains.
* On étale sur cette première moitié les oignons dorés
* On les recouvre avec la seconde moitié de pâte que l'on étale aux doigts jusqu'aux bords. On pince légérement avec le disque de pâte du dessous.
5 –  On couvre la pâte de film alimentaire ou de papier sulfurisé légérement huilé et on laisse encore pousser une vingtaine de minutes. Au bout de ce temps, on enfonce délicatement chaque tomate cerise dans la pâte et on laisse encore monter la pâte à couvert pendant une dizaine de minutes.
6 – Pendant ce temps, on préchauffe le four à 220°. On découvre la pâte, on répartit les feuilles de sauges, les oignons crus émincés si on a choisi la version "nature", le poivre et le gros sel. On arrose avec les deux cuillères à soupe d'huile d'olive et on enfourne pour 25 à 30 mn jusqu'à ce qu'elle soit dorée. Laissez refroidir sur une grille et servir tiède ou froide.

focaccia

Posté par A_Lenverre à 18:32 - Pains - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

    miame

    et bien ts sa mme mé en apeti!!!

    Posté par françois, mardi 23 octobre 2007 à 14:36
  • C'est "Kafka sur le rivage" qui m'a fait venir ici. Blog super agréable. Je reviendrai.

    Posté par Mélanie, vendredi 16 novembre 2007 à 17:15
  • sans voix

    Pour une fois sans voix, qui repars le sourire aux lèvres. Petits bonheurs des jours au fil des heures qui passent. Merci!

    Posté par Muhan, mardi 18 décembre 2007 à 22:06
  • Si tu sais pas comment payer ton Major Ken, lance une souscription sur blog appétit... ou bien va vendre tes foccacia au marché... c'est comme ça que Sophie Dudemaine a commencé avec ses cakes!Avec la tête de ta focaccia, ça devrait marcher, je pense, il y aura foule, tu vas faire fortune.

    Posté par mamina, samedi 6 octobre 2007 à 19:54
  • supeeeeer!! tu vas t'éclater avec ton kenwood!! ta recette est magnifique!! biiises micky

    Posté par mickymath, samedi 6 octobre 2007 à 20:20
  • Superbe et haute en couleurs!

    Bises,

    Rosa

    Posté par Rosa, samedi 6 octobre 2007 à 23:38
  • Elle est magnifique ! Je la mets tout de suite dans mes favoris pour la faire très vite.

    Posté par Papilles&Pupille, dimanche 7 octobre 2007 à 08:57
  • Hmmmm..! ce doit être délicieux..merci beaucoup pour ta recette qui me tente énormément!!

    Posté par Grenadine84, dimanche 7 octobre 2007 à 09:58
  • Et manger ta foccaccia, à pleines dents. Tu me l'apportes au lit?

    Posté par gracianne, lundi 8 octobre 2007 à 13:50
  • Même crue, elle est belle...

    Posté par tifenn, lundi 8 octobre 2007 à 16:22
  • OK, j'ai bien compris la méthode :
    1. Préparer la pâte au Kenwood (Mer***, ça commence mal, j'ai pas de Kenwood !). Laisser lever la pâte 2h à température ambiante.
    2. Faire l'amour pendant 1h58.
    3. Préparer et mettre à cuire la focaccia pendant 40 min.
    4. Faire l'amour (max. 38 min.)
    5. Sortir la focaccia, déguster au pied du lit, faire l'amour entre deux parts, jusqu'au bout de la nuit...
    Voilà bien la plus magnifique recette de focaccia que je j'ai jamais vu. J'essaye ce soir. Chérie ?...

    Posté par Tit', lundi 8 octobre 2007 à 18:21
  • "que je j'ai jamais vu" PFFF !
    "que je N'ai jamais vuE", c'est mieux, non ?

    Posté par Tit', lundi 8 octobre 2007 à 18:22
  • J'ai lu... aimé

    Posté par C.L, mardi 9 octobre 2007 à 23:24

Poster un commentaire