DEDICACESSEN

Blog de cuisine et de petites histoire ; Le principe ? Tout un plat, toute une histoire... Quand l'inspiration est là, la recette est dédiée à un personnage de mes paysages réels ou rêvés : Vouivre, Hopper, San Antonio, André Breton, Maroc, Italie, enfanc

jeudi 8 février 2007

# Le tourbillon de Jeanne - brioche de débutante #

Cette recette de brioche a été la première que j’ai testée. Je ne sais rien de ses origines sinon que je l'ai piquée à une collègue d'hôtel des impôts où je faisais un stage pour payer mes premières vacances en amoureux. J'avais 17 ans ; ça reste, pour ça et pour son goût formidable, sa texture très légère, très délicate, comme à la boulangerie, ma brioche chouchoute. Pour les commentaires des goûteurs aussi. En plus, c’est une des plus simples qu’il m’ait été donné de faire, pas très orthodoxe mais, paradoxalement, la plus proche de celles que l’on trouve dans les meilleures pâtisseries. Un peu longue à pétrir pour une parfaite réussite, mais pas chiante à attendre, une nuit au frigo, un pliage de feuilletage, une bonne pâte en somme. Pour la Jeanne de Jules et Jim :

briochetourbillonvie03

Ingrédients

21 grammes de levure de boulanger
2 CS à d’eau tiède
¼ de CC de sucre semoule

400 grammes de farine
4 œufs
50 grammes de sucre
170 grammes de beurre fondu
1CC de sel

Techniques

briochetourbillonviemontage

Délayer la levure dans les 2 CS d’eau tiède sucrée. Laisser reposer 10 mn.

Faire fondre le beurre. (si). Laisser tiédir.

Faire un puits avec la farine, en son centre mettre le sel, les œufs, le sucre. Commencer à touiller tout ça à la fourchette en gardant un peu de farine autour. Incorporer le beurre tiédi. Touiller encore. Au bout de ses 10 mn de repos, mettre la levure délayée et faire tomber le reste de farine. Mélanger. Retrousser ses manches. Et. PETRIR. Je la pétris une demi-heure, elle est très grasse. Quand elle commence à transpirer, à rendre du gras, j’arrête, c’est qu’elle tiédit, faut pas. Là, je la colle dans un grand saladier ou boîte hermétique. Un couvercle, de l’alu ou du film étirable (vous je sais pas, mais pour moi, c’est pas possible le film étirable, je HAIS le film étirable). Et hop : au frigo ! (re-si). Pour 10 ou 12 heures.

briochetourbillonvie01Le lendemain, donc… on se fait un ptit kawa et on sort la chose du réfrigérateur. On la renverse sur le plan de travail fariné. Elle a très peu monté mais travaillé, on le voit à de jolies bullettes. Même toute froide, elle colle, avoir la main légère avec la farine mais ne pas hésiter à en remettre entre chaque étalement puisqu’il faut l’étaler (re-re-si). On l’étale donc au rouleau. Et on la plie en tiers, comme on le fait avec une pâte feuilletée. Et zou un quart de tour* sur la gauche. On réétale, toujours comme on le ferait pour une pâte feuilletée (les démonstrations ne manquent pas sur le Net). On replie en tiers. On refait un quart de tour* sur la gauche et on étale une dernière fois. Tout ça prend presque plus de temps à taper qu’à faire. Enfin, on roule la chose sur elle même, en boudin. Que l’on coupe en tronçons escargotés de 4 cm de large. Que l’on pose dans le moule de son choix (savarin, cake, etc…) beurré. Que l’on laisse monter environ 3 bonne heures, jusqu’à ce qu’ils atteignent quasiment les bords du moule.

Là,  on dore au jaune d’œuf délayé dans une CS d’eau. Et on enfourne sans avoir préchauffer (re-re-re-si) à 150°. Pour une demi-heure environ. briochetourbillonvie05

On boit son café.

On attend 10 mn à la sortie du four.

On démoule.

On met sur grille.

Et puis c’est tout.

Et c’est juste grandiose.


* On me demande en coulisses : "pourquoi sur la gauche, les quarts de tour ?". Réponse : "PARCE QUE". Oh !

Posté par A_Lenverre à 15:35 - Goûters - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

    elle est superbe ta brioche feuilletée !!!
    a tester pour une bonne occaz car avec 170 g de beurre , c'est sur ya pas de secret ....

    Posté par Fidji, jeudi 8 février 2007 à 22:41
  • J'ai fait pratiquement la même chez Valrhona en juin dernier , que du bonheur !! La tienne est superbe et réussie à souhait
    Hihi moi aussi j'aime bp la chanson de Jeanne , souvenirs souvenirs!!

    Posté par mercotte, vendredi 9 février 2007 à 05:39
  • C'est vraiment très très beau. Bravo!

    Posté par Ninnie, vendredi 9 février 2007 à 21:32
  • T'étais déjà pâtissière à 17 ans ! Là, je suis plus qu'intimidée. C'est une tuerie cette brioche. T'offres ça à un mec et il te demande en mariage. Je te jure.

    Posté par raymonde, samedi 10 février 2007 à 02:41
  • ... et puis, tu viens de commencer ton blog et t'es déjà spécialiste en photo ? C'est quoi cette histoire...

    Posté par raymonde, samedi 10 février 2007 à 02:42
  • > Fidji, j'en connais des plus grasses, hein... Mais bon, elle tient bien son rang, oui.
    > ouahhh... Mercotte.... je fais une brioche Valrhona sans la savoir. Je me sens très jourdainienne, sur le coup.
    > Merci Ninnie avec deux "n" qui a un si joli sourire et un blog si coloré.
    > Raymonde, j'ai déjà offert cette brioche à plusieurs hommes dis donc. Il est vrai que j'ai fini par me marier. Tu crois donc que c'est pour ça ? Quant à être spécialiste de la photo, je me marre. Si tu me voyais photographier. En rouspétant, en soupirant. Je veux toujours quelque chose qui n'arrive pas, je ne sais pas me servir du pied, ni de la moitié des options disponibles, je fais tout au feeling, j'appuie sur le petit bouton quand j'en peux plus de m'énerver sur une photo qui n'existera pas. Je colle la brioche dans un rayon de soleil et je lui demande d'être belle. C'est ça le secret : un bon modèle, docile. Moi, je n'y suis presque pour rien. Et pire : je ne saurais pas expliquer ou recommencer une photo. Aucune espèce de connaissance technique. Vive le numérique.

    Posté par dedicacessen, dimanche 11 février 2007 à 10:56
  • Mmmmmmmmmmmmhhhhhhhhhhhhh!!
    Au regard, quel régal!
    Ca donne envie de la réaliser sans plus attendre!

    Posté par Chris, dimanche 11 février 2007 à 19:06
  • )))
    et je dis qu'il ne faut pas se gêner ! toute bête à faire.

    Posté par dedicacessen, lundi 12 février 2007 à 08:44
  • Tu dis que c'est grandiose, je te crois. Suffit de mettre Inter en fond sonore donc.

    Posté par Gracianne, mardi 13 février 2007 à 09:31
  • > ben voilà, Gracianne, c'est LE secret.

    Posté par dedicacessen, samedi 17 février 2007 à 19:52
  • Waouh !!

    Une Merveille !! Perso, je la démoule dans un plat en sortie de four, je la redore à l'oeuf et je la remet 10 minutes pour qu'elle soit bien croquante partout tout en restant moelleuse à l'interieur.

    Posté par vael, jeudi 5 février 2015 à 14:39

Poster un commentaire